Une base neuroscientifique

Le cerveau tri-unique de McLean :


Pour MacLean, trois cerveaux distincts apparus successivement au cours de l´évolution cohabitent en nous :

  • Un cerveau « reptilien », le plus ancien, qui assure les fonctions vitales de l´organisme en contrôlant, la fréquence cardiaque, la respiration, la température corporelle, l´équilibre, etc. Il est fiable mais a tendance à être plutôt rigide et compulsif...


  • Un cerveau « limbique », apparu avec les premiers mammifères, capable de mémoriser les comportements agréables ou désagréables, et par conséquent responsable chez l´humain de ce que nous appelons les émotions. C´est le siège de nos jugements de valeur, souvent inconscients, qui exercent une grande influence sur notre comportement.


  • Un « néo-cortex », qui prend de l´importance chez les primates et culmine chez l´humain avec nos deux gros hémisphères cérébraux qui prennent une importance démesurée. C´est grâce à eux que se développera le langage, la pensée abstraite, l´imagination, la conscience, la stratégie. Le néocortex est souple et a des capacités d´apprentissage quasi infinies. C´est aussi grâce au néo- cortex que peut se constituer la culture.


  • « Faire place à la reflexion »


    Les travaux en neurosciences ont mis, ces dernières années, en lumière les différentes bases biologiques impliquées dans la motivation. Elles se composent d'hormones, et de différentes parties du système nerveux central. Notre « cerveau automatique » qui est le siège des émotions et des habitudes est très puissant et beaucoup plus rapide que notre « cerveau intelligent ».
    Notre intelligence (néo-cortex préfrontal) est donc très souvent inhibée par nos automatismes appris (système limbique) et innés (cerveau reptilien).

    Si le problème le plus difficile est de réduire l´inhibition (oser oser) afin de mieux percevoir et mieux réussir, il est aussi de mieux réussir pour diminuer l´inhibition et mieux percevoir. Il y a là un système interactif personnel.

    Certaines émotions peuvent être à la source d'un manque de motivation.

    Notre ambition est donc de vous permettre de dépasser certaines de ces émotions ( automatismes ) qui engendrent des réactions telles que le manque d´ouverture, la peur de  l´autre , l´agressivité, l´angoisse face au changement ou bien encore l´impossibilité d´être efficace devant un problème nouveau...pour laisser place à la réflexion.

    Le contexte décalé de nos modules crée un climat d´ouverture et d´écoute. La fiction elle, permet de redéfinir ses rapports avec les autres.

    A lire : « L'entreprise neuronale » d'Alan Fustec et Jacques Fradin


    " Goodivertissement souhaite tirer profit des temps de « détente » en leur donnant plus de sens "



    Goodivertissement - Séminaire de motivation - Copyright 2011 ©  Contact